Daily news, Recto, To Do

Un courant d’air coréen…

Dansaekhwa_1Dansaekhwa_3

… souffle sur la Villa Empain de la Fondation Boghossian. La nouvelle exposition met à l’honneur le Dansaekhwa, courant coréen né au milieu des années 1970. Ce mouvement se fonde sur l’abstraction, utilisée comme moyen de synthèse et d’innovation.

Face à un contexte politique et social chargé, les artistes recherchent l’émotion par la forme et la couleur. L’ensemble est raffiné, fin, d’un chromatisme sobre. Le long processus de création, au centre de leur démarche artistique, s’effectue comme une méditation. Leur geste devient forme, langage visuel intemporel et universel. Les tableaux exposés semblent sans fin et sans frontières. Via l’usage du motif et de la répétition, les artistes mettent l’accent sur une approche qui place l’acte créatif au cœur même de la pratique artistique.

Seront exposés une cinquantaine de peintures et de dessins sur papier ainsi qu’une riche sélection de pièces d’archives. Parallèlement à l’exposition, la Fondation Boghossian – Villa Empain propose un programme de visites guidées, conférences et activités pour les bambins curieux. Comme un atelier créatif orchestré ce samedi 12 mars durant lequel les enfants (6-11 ans) sont invités à s’inspirer des oeuvres qu’ils ont découvertes et à travailler des matériaux semblables à ceux utilisés par les artistes exposés.

Quand le geste devient forme: Dansaekhwa et l’abstraction coréenne, 20.02.2016 – 24.04.2016
Du mardi au dimanche, de 11h à 18h, www.villaempain.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *