“Senne” de vie

Art

Couple à la galerie comme à la ville, Alice et Raphaël ouvrent leur espace près de la Senne : Alice Gallery, où l’énergie du centre ville engendre leur réussite. Incursion dans leur appartement, non loin de là.

Les robots RADAR de Delta & une sculpture “Marc Jacobs” en céramique d’Antoine Bouillot

Par Laurent de Meyer. Photos Morgane Delfosse.

Votre parcours en quelques mots?
Alice_J’ai quitté la Belgique à 16 ans pour vivre à Londres, New York et Paris. J’ai travaillé en galeries, mais je ne me voyais pas galeriste.
Raphaël_Je viens du dessin, j’ai fait des storyboards, de l’animation, du dessin de presse. Nous nous sommes rencontrés à Bruxelles…
Alice_ Et notre rencontre m’a fait revenir au pays. C’est lors d’une visite à Paris, dans un espace galerie/librairie un peu différent que le déclic s’est fait. Dès l’arrêt du train à Bruxelles, nous commencions notre projet.

Vivre et travailler ensemble?
Cela s’est imposé naturellement. C’était le bon moment pour chacun de nous, nous ne nous sommes pas vraiment posés de questions, nous sommes complémentaires. Et puis, c’est agréable de pouvoir partager ses expériences professionnelles avec son conjoint, même si nous ne sommes pas toujours d’accord.

Le choix du centre ville?
Nous aimons l’énergie qui s’en dégage : créatrice et cosmopolite. Cela nous inspire aussi dans le travail. Le centre ville a toujours été un choix évident pour notre activité. D’ailleurs les gens aiment venir à la galerie et se promener dans le quartier ensuite.

Le dîner presque parfait convie à notre table Jacques Brel, Michel Audiard, Jamel Debouze, Sozyone Gonzalez et quelques amis.

Et le choix de vos artistes?
Le choix des artistes suit la ligne de conduite. La galerie explore le langage artistique né du croisement de différents domaines créatifs avec celui de l’art contemporain. Il y a, notamment, des artistes qui mélangent les codes propre à l’art à ceux du graffiti, de la publicité, du jeu vidéo. Dans la pratique, l’avis des artistes sur les uns et les autres compte aussi.

Votre appartement est-il un endroit très privé?
Nous invitons des potes, des artistes. C’est notre univers. Il n’y a pas de séparation nette entre le côté professionnel et privé.

Quels seraient les invités pour un dîner parfait?
Le dîner presque parfait convie à notre table Jacques Brel, Michel Audiard, Jamel Debouze, Sozyone Gonzalez et quelques amis. En fait, remonter dans le temps ne nous intéresse pas vraiment. Ce serait trop sophistiqué d’entamer une conversation avec Toutankhamon, de partager notre enthousiasme pour Mad Men avec Spinoza… J’imagine plutôt une table où l’on s’éclate et ceux-ci feraient l’affaire.

 

Les adresses d’Alice et Raphaël
Boulangerie: Charli
Bar: Daringman, la terrasse du Fontainas
Resto: Selecto, Henri, Maru
Déco: Brocéliande
Cadeaux: La Boule d’or, Veals and Geeks
Fringues: Hunting & Collecting, Fresh, Cheap, Café Costume, Private Joke, Icon
Sport : Courir dans la Forêt de Soignes pour Alice et le long du canal pour Raphaël.