L’objet fétiche de Lady Paname

Items News

Autour d’elle, des godes en bois, des masques intrigants, des harnais en cuir végétal, de la dentelle polissonne, des plumes d’autruche véritable. Et pas que. La propriétaire de la singulière boutique Lady Paname, Chantal Desmedt, vient de fêter les 14 printemps de son antre dédié à la sensualité et aux plaisirs des sens. L’occasion de se raconter autour de son objet fétiche, ses boucles d’oreilles.

Interview Marie Hocepied. Illustration Séverine Piette.

Je les avais trouvées aux Puces à Paris. Ce n’était pas de l’or, cela ne valait pas grand chose, mais qu’importe! Je les ai tout de suite adoptées. Je recevais beaucoup de compliments. Malheureusement, avec le temps, une partie s’est casée. Je les ai donc fait refaire à l’identique par un petit bijoutier qui était situé dans la rue du magasin. Je les mets avec mes piercings, je ne les quitte jamais ! Elles collent bien avec ma personnalité. Cela fait partie de moi, de Lady Paname ! Je les retire la nuit et dès le matin, je les remets ! Je les ai achetées à un moment de ma vie, c’était un moment, c’est devenu un souvenir. De manière générale, j’attache beaucoup d’importance aux objets. Je chine énormément, je n’achète jamais du neuf. En chinant, on ne sait jamais si on va trouver quelque chose, et puis c’est la surprise, le coup de cœur : on fait entrer des histoires différentes au sein de notre propre histoire et j’aime ça ! Une nouveauté dans l’histoire de Lady Paname ? La création d’un parfum, la signature Lady Paname avec les notes que j’affectionne particulièrement : le Jasmin, le Mimosa, la Violette, le Patchouli, le Benjoin et la Vanille. C’est très épicé, ça sent bon, une autre empreinte qui ne me quitte pas !

 

LADY PANAME, 5 rue des Grands Carmes, 1000 Bruxelles, www.ladypaname.love