On revoit les copains ! Que ça fait du bien ! Ils nous racontent leur demain, leur été. L’air de rien. Aujourd’hui, bavardage avec Pili Collado des Précieuses.

Tu fais quoi demain pour du vrai ? Finir le hier. Je prépare la présentation de mon dernier travail : « INUTILES », petites compositions murales de bois multiplis, une édition de 50 pièces uniques. Je les adore, elles ont un capital sympathie, je vais avoir difficile à m’en séparer… Et l’après-demain, tu le vois comment ? Maintenant ou jamais. Développer 2 projets d’objets qui me tiennent à coeur depuis des années: un lieu particulier et singulier faisant la part belle aux créations faites mains, uniques ou quasi. La sélection sera précise dans la pertinence et la qualité et généreuse dans le choix. Se côtoieront des objets usuels ou inutiles, artistiques ou singuliers, signés ou inattendus. Peu importe pourvu qu’ils soient rares et se définissent dans une notion de luxe qui se cherche aujourd’hui. Un univers personnel où l’impulsion du client sera celle de l’émotion. Et une collection de bougies parfumées et non parfumées. Je sais, il y en a beaucoup, mais des fleurs et des vins aussi ! Ce projet est dans mes carnets depuis 20 ans. Le concept est bouclé, plus que trouver les partenaires idéaux… Le demain rêvé ? Calme et ensoleillé comme un village du sud au ralenti. Un rêve qui me harcèle, une maison dans le Sud, pieds dans l’eau ou presque, qui combinerait ma vie privée et professionnelle. Une personne qui te manque ? Ma soeur qui vit en Espagne. Essentielle. Le premier resto que tu vas réserver ? À Bruxelles évidemment Le Chalet de la Forêt et sa divine terrasse. Et dès que possible, Es Xarcu à Ibiza, inchangé depuis des générations, avec cette impression que Julio Iglesias va débarquer ! Une envie ? Une odeur : mon parfum préféré, une bougie, ou de l’encens. Ta destination cet été ? L’Espagne, urgemment. Une (bonne ou mauvaise) habitude prise lors de ton confinement que tu comptes garder ? Vivre au ralenti au jardin, entourée de chants d’oiseaux et de mes 2 chats. Une envie de dire merci/crier/râler, on t’écoute : Merci au soleil d’avoir permis de vivre cette période morose comme des grandes vacances : en bikini. Et à l’homme que j’aime, gratitude infinie pour ces 65 dîners idylliques.

 

Les Précieuses