Interview Marie Hocepied. Photos de Micha.

Les gens nous manquent. Les discussions aussi. Et une envie de parler de demain avec les copains. Aujourd’hui, avec Micha Pycke, fondateur (avec Albane, sa compagne) de Club Paradis, une agence de presse basée à Gand et spécialisée dans le domaine de l’art, du design et de l’architecture. 

Tu fais quoi demain pour du vrai ? En plus du suivi de quelques campagnes et missions, nous travaillons sur la troisième Newsletter du Club Paradis : un concept que nous avons lancé en réponse à cette situation de confinement afin de continuer à partager les activités et actions de nos clients – les musées, les galeries, les architectes, les designers et les artistes. Et l’après demain, tu le vois comment ? Passionnant et excitant, avec quelques projets qui s’annoncent prometteurs. Mais aussi avec une certaine incertitude. J’espère sincèrement que le secteur artistique et surtout les artistes et designers sortiront indemnes de cette crise. Le demain rêvé ? Celui sans peur, avec plus de verdure et moins de voitures (l’un des avantages de cette période !). Un demain avec de l’art et du design partout, non seulement dans les galeries et les musées, mais aussi dans l’espace public. La première personne que tu souhaites revoir ? Mes amis. Si possible autour d’un barbecue avec des calamars, des sardines et avec beaucoup de vins natures. Le premier resto que tu souhaites réserver ? Cela dépendra de l’endroit où il y aura de la place, et de l’endroit où je serai. À Gand : De Superette RTT & Per Bacco. À Anvers : Camino & Butchers Coffee. À Bruxelles : Old Boy & RebelUne idée de ton premier achat / musée ? Premier achat: une bière pression au bar /  Premier musée : visiter tous nos clients ! La première destination où tu comptes te rendre? Nous avions prévu un voyage en voiture à Hyères fin juin pour le Festival du Design à la Villa Noailles. Même si nous doutons pouvoir s’y rendre, j’espère secrètement que ce voyage pourra se réaliser. Si non, ce sera sans doute un séjour à Ostende, la ville d’origine de ma compagne. Une (bonne ou mauvaise) habitude prise lors de ton confinement que tu comptes garder? Faire du skate et danser dans notre salon lors de l’apéro, mes deux disciplines de confiné. Une envie de dire merci/ de crier/ de râler, on t’écoute : Merci à ma copine Albane et à ma fille Lila pour rendre cette période si agréable. Merci à nos soignants pour leur énergie sans faille. Merci au soleil de nous avoir tant gâté ces dernières semaines. Et merci au DJ Balcon au bout de la rue de nous faire danser dans notre salon tous les jours pendant quinze minutes.