Interview Marie Hocepied. Photos @Gaetano Licata.

Les gens nous manquent. Les discussions aussi. Et une envie de parler de demain avec les copains. Aujourd’hui, avec Gaetano Licata, co-fondateur du studio de design graphique Stoemp.  

Tu fais quoi demain pour du vrai ? Étonnamment mes journées sont plus chargées qu’avant ! Demain j’entame le design d’un e-shop, je présente un nouveau branding pour un cabinet d’architectes et j’avance sur le plan de communication digital de l’un de nos clients. Depuis cette crise sanitaire, nous accompagnons de plus en plus de personnes dans leur passage vers le digital, que ce soit en matière de shop online, de campagnes ou de réseaux sociaux, … Les semaines filent, heureusement pour moi. Et l’après demain, tu le vois comment ? Je suis assez confiant dans l’avenir. Malgré la situation compliquée, je pense que cette période nous sert d’électrochoc : revoir nos priorités, notre façon de consommer, de nous déplacer. J’ai assez confiance en nous dans l’après-corona. Le demain rêvé ? J’ai vraiment envie d’être dans un bar avec des copains ! La première personne que tu souhaites revoir ? Je suis obligé de répondre ‘ma mère’ parce que si elle est en train de nous lire et que je cite quelqu’un d’autre, je suis foutu. Le premier resto que tu souhaites réserver ? Sans hésitation, le Nuovo RossoUne idée de ton premier achat / musée / concert ? Ma première dépense sera certainement pour le coiffeur — il faut savoir que j’y vais normalement tous les 10 jours. Point de vue concert, j’avais ma place pour le concert de Zwangere Guy le 2 mai… J’espère qu’il va pouvoir remettre ça rapidement. Pour le musée, j’aimerais aller au Musée Van Buuren  qui est à exactement sept minutes de chez moi – ça fait des années que j’ai envie de voir le tapis de Jaap Gidding en vrai. La première destination où tu comptes te rendre? J’avais prévu de faire l’ascension des Ecrins cet été avec des amis, je remettrai ça en route une fois la situation débloquée. Une (bonne ou mauvaise) habitude prise lors de ton confinement que tu comptes garder ? Cuisiner ! Avant j’avais un peu le click facile. Une envie de dire merci/ de crier/ de râler, on t’écoute : Je voudrais remercier du fond du cœur Céline (ma moitié) qui a accepté sans “trop” protester mon achat compulsif d’une PlayStation le 1er jour du confinement… Oui, j’ai craqué.

 

Stoemp Design Studio