Interview Marie Hocepied. Photos @Charlie Dupont.

Les gens nous manquent. Les discussions aussi. Et une envie de parler de demain avec les copains. Aujourd’hui, avec Charlie Dupont, émotif anonyme et comédien.  

 

Tu faisais quoi hier ? Tous les jours durant le confifi, j’ai proposé mon « blind-test » en live sur Instagram à 18h00. C’était structurant de se garder un rendez-vous par jour, et c’était joyeux parce que c’était un échange très ludique avec « une petite bande d’habitués ». On déconfine, mon dernier blind a eu lieu samedi… Jusqu’à nouvel ordre.  Et demain ? J’ai rien demain, ça veut dire que je vais écrire et faire du vélo. Et l’après demain, tu le vois comment ? Je viens de lire un article de Ouellebecq qui est, comme souvent, à la fois ultra pertinent et déprimant. Comme lui, je ne suis pas sûr que la crise, en soi, rende quoi que ce soit meilleur à la sortie. Mais par contre, nous sommes toujours en véritable démocratie, donc nous aurons toujours les dirigeants que nous mériterons. C’est nous qui les élisons. Disons qu’en ce qui me concerne personnellement, celui qui essayera de me faire faire quelque chose que je n’ai pas envie de faire sera encore moins bien acceuilli qu’avant. Le demain rêvé ? Le même que le hier rêvé : un discours de miss Belgique, mais avec la force de frappe d’Amazon pour le mettre en place et des pangolins apprivoisés. Sinon: un ranch, avec des aubergines qui poussent partout, ma famille, des amis, de la musique et du vin. La première personne que tu souhaites revoir ? Jim Morrisson … ou Manu Thoreau. Le premier resto que tu souhaites réserver ? Pour des raisons familiales évidentes, c’est ici que je dois glisser le Certo mais en vrai, le  Il Giardino chaussée de Waterloo, et le Repos de la montagne à St Job, devraient me revoir rapidement. Une idée de ton premier achat / musée / concert ? Un château fort. La première destination où tu comptes te rendre ? La mer du Nord, je veux sortir mon kitesurf et naviguer pendant des heures… dans le respect de la distanciation sociale avec les crevettes grises. Une (bonne ou mauvaise) habitude prise lors de ton confinement que tu comptes garder ? Me lever à midi. Une envie de dire merci/ de crier/ de râler, on t’écoute :
«  Ce qui ne te tue pas, peut quand même bien te faire chier » Moi.
«  Be the change you want to see » Gandhi.
«  Whohohoho, listen to the music » The Doobie Brothers