Le bureau de Louma Salamé

Art Office

Louma Salame est la nouvelle directrice générale de la Villa Empain de la Fondation Boghossian. Après un passage au Guggenheim, au Mudam, au musée du Louvre Abu Dhabi et à l’institut du Monde Arabe, la jeune française férue de culture s’installe cœur et art à Bruxelles. Vue d’en haut sur son espace de travail au 2ème étage de la Villa.

Interview Marie Hocepied. Photo Oskar.

Dans le boulot? Plutôt déchaînée. Je suis très investie et engagée et ce dès le réveil : ce n’est peut-être pas très glamour, mais je pense tout de suite au boulot.

Votre mission au sein de la Villa Empain? Je suis la directrice générale de la Villa depuis janvier 2016. Ma mission est d’impulser un renouveau, insuffler une seconde naissance. Je travaille main dans la main avec notre nouveau directeur artistique Asad Raza au sein d’une petite équipe très dynamique. Notre souhait est de séduire un public plus jeune, attirer les néerlandophones, développer des événements originaux et inédits, endosser la mission sociale et éducative qui est fondamentale au sein de la Fondation. Nous désirons que la Villa Empain soit une maison ouverte à tous.

Une journée type? Un réveil naturel à 7 heures. Nous nous alternons avec mon époux pour accompagner notre fils à l’école ; c’est chacun son tour. En général, je suis au bureau vers 9 heures. Il y a deux aspects dans le boulot ; l’un virtuel, l’autre physique. D’un côté, je suis derrière mon ordi pour répondre aux différents mails et faire des rendez-vous skype avec notamment le directeur artistique ou les fondateurs. De l’autre, je suis amenée à rencontrer des journalistes, des artistes, des collectionneurs, des intellectuels, des enseignants au quotidien. Je visite également des ateliers à la recherche de perles rares. La journée se termine souvent tard. On aime sortir, aller chez des amis ou au resto. J’aime énormément recevoir et cuisiner quand j’ai un peu de temps. Ce sera alors une cuisine copieuse, généreuse et au four.

Votre premier regard sur Bruxelles? Je suis hyper heureuse d’emménager ici. Je trouve les Belges très chaleureux, très accueillants. De plus, Bruxelles est une ville vivante et internationale. Pour m’adapter au mieux, je viens de commencer des cours de néerlandais. Je suis très curieuse du résultat!

Café ou thé? Un café crème le matin et une noisette l’après-midi.

Stylo ou clavier? J’écris sur le clavier mais je relis systématiquement sur papier avec un stylo. Je ne peux que passer par le papier pour finaliser un document sur l’ordinateur. Je pense que j’ai dû louper une étape de la révolution numérique (rires). Idem pour les news, les articles ou les bouquins, je ne lis que sur papier.

En silence ou en musique ? En musique à la maison et en voiture. En silence pour travailler et me concentrer.

Des trucs pour souffler? La musique, la danse, la littérature, le théâtre, bref la culture en général et la nature. J’aime beaucoup me sentir petite face à la nature, face aux éléments naturels comme la mer ou la forêt. Il y a un côté rassurant, ça me repose intellectuellement.