Pour le dernier volet du cycle « Poésie balistique » initié en 2016 à La Verrière, l’espace bruxellois de la Fondation d’entreprise Hermès, le commissaire Guillaume Désanges présente une exposition personnelle de l’artiste belge Jacqueline Mesmaeker.

Depuis le milieu des années 1970, après des débuts dans la mode, l’architecture et le design, Jacqueline Mesmaeker développe une oeuvre aussi discrète qu’originale, mêlant installations, dessins, films, sculptures, photographies et éditions.

 

Les mots de Guillaume Désanges à propos de l’artiste: “Du tissu rose soulignant les interstices d’un lieu domestique jusqu’à une serre impénétrable support de projection de films, des dessins microscopiques à partir des anfractuosités des murs jusqu’à des dispositifs de cinéma multi-écrans présentant des plans d’oiseaux en vol ou une partie de football : c’est à partir d’une attention portée aux détails, aux incidents et aux situations imperceptibles que l’oeuvre de Jacqueline Mesmaeker s’insère dans le réel de manière subreptice et clandestine, opérant . à différentes échelles de visibilité et d’invisibilité.

Jacqueline Mesmaeker, du 1er février au 30 mars, dans la cadre du cycle “Poésie Balistique”, à la Verrière, 50 Boulevard de Waterloo, 1050 Ixelles, visite commentée chaque samedi à 15h.