Dans les casseroles de Victoria-Maria Geyer

Kitchen

Elle a le don pour accorder un pied-de-poule, du moutarde, du laiton et du marbre dans une même pièce. C’est en autodidacte que la pétillante Victoria-Maria Geyer s’est fait sa place dans le milieu de la décoration d’intérieur.  Très vite, elle se met à imaginer des espaces éclectiques pour des clients privés à Bruxelles, à Paris ou Londres. À vrai dire, cuisiner n’est pas sa tasse de thé, a contrario sa cuisine en vaut vraiment le coup d’œil.

Interview Marie Hocepied. Photos Oskar.

Comment désirais-tu concevoir ta cuisine? Je voulais qu’elle soit une boîte précieuse. Un écrin composé d’un bois exotique, d’un total look en marbre Marmoreal tandis que tous les accessoires sont en laiton.

Malgré tout, tu n’aimes pas cuisiner? Je pense que c’est ce que je déteste le plus au monde. Je préfère encore sortir les poubelles! (rires) Par contre, j’adore manger, je suis une vraie gourmande. J’adore recevoir, faire des dîners tous les week-ends, mais on va dire que mes amis viennent chez moi plus pour l’ambiance que pour l’assiette.

Un truc que tu ne rates pas? Les frites allumettes ! Surgelées Mc Cain, je les passe dans une friteuse sans huile. Si je suis seule, je me prépare ça en vitesse. Voilà ! (rires)

Sucrée ou salée? Salée !

Ce que tu as toujours dans ton frigo? Du jambon cru italien et de la mayonnaise !

Ton plat préféré? Les spaghettis Vongole.

Une cuisine de prédilection? La cuisine italienne.

Si tu étais un cocktail? Le Mojito!

Un pêché? Le merveilleux.

Un tabou? Les bananes.

Ta table idéale serait composée de … Winston Churchill, Aliénor d’Aquitaine, Madame de Montespan, Christine de Suède, Vladimir Nabokov, Iris Apfel, Eleanor Roosevelt et Fantomas.

Tes restos préférés? Le Dolce Amaro à Bruxelles et le Caffè Stern à Paris.

Tes projets futurs? Me lancer davantage dans des espaces publics comme les restaurants justement!

http://www.victoria-maria.com