Dans la salle de bain de Thijs Brondeel

Bathroom News

Avec sa meilleure amie Tamara De Mey, Thijs Brondeel a lancé Turbulence : une agence de relations publiques dynamique basée à Gand. Tout récemment, il ajoute une corde à son arc en ouvrant une boutique hétéroclite prénommée Orlanda -en référence au roman de Jacqueline Harpman- située dans le quartier prisé de la Place Brugmann. Intrusion un beau matin dans sa salle de bain.

Interview Marie Hocepied. Photos Oskar.

Quel est l’histoire de cette salle de bain improbable? La salle de bain est la seule pièce de la maison que je n’ai pas touché en terme de rénovation ou de décoration. Quand j’ai emménagé, j’ai tout de suite su que je ne voulais rien changer dans cette pièce. Ici on oublie le temps, on a juste l’impression d’être dans un autre siècle. Elle est au final très pratique avec toute une série de rangements dissimulés. Elle est tellement “chargée” que l’espace doit toujours être clean. J’ai juste ajouté des persiennes en laiton. Le truc loufoque : l’ancien propriétaire, un dentiste qui y a habité pendant plus de 50 ans, a fait placer un rétroviseur sur la façade extérieure, de sorte que lorsque que je suis dans mon bain, je vois ce qu’il se passe sur le trottoir!

Y passes-tu beaucoup de temps? Je ne suis pas quelqu’un de matinal. Le matin, je passe très peu de temps dans ma salle de bain. À part me laver et me brosser les dents, je préfère dédier mon morning time avec un bon café tout en me plaignant que j’ai trop peu dormi. Par contre, le soir, surtout en hiver, j’adore prendre un bain tout en regardant un bon film.

Une autre salle de bain mémorable? Une salle de bain qui me vient immédiatement à l’esprit est celle d’un hôtel en Uganda où on était en pleine jungle, au bord d’un lac… En fait, la salle de bain était presque inexistante, tout était en harmonie avec la nature. C’était très beau et super relaxant. Un peu comme dans la Soho Farmhouse, une version plus safe pour ceux qui préfèrent voyager en Europe. J’aime également les salles de bain de l’hôtel Grand Amour à Paris. Elles sont toutes différentes, c’est à chaque fois la surprise. Mais c’est toujours un style que j’apprécie beaucoup.

Ton rituel beauté? Je n’ai pas vraiment de rituel, je n’aime pas la routine. Depuis que j’ai un ami italien, j’utilise un sèche-cheveux (rires) et j’applique un peu de Moroccanoil treatment. Pour mon visage, j’utilise un cleanser et une crème hydratante. Tout simplement.

Tes marques de prédilection? Verso, ma marque de beauté et de soins fétiche! Aesop, le nouveau classique indispensable dans la salle de bain.  Malin & Goetz senteur Peppermint pour le corps et enfin Briard: une griffe de parfums historiques, l’odeur des Papes! À trouver en exclusivité chez Orlanda.

Un mot sur ta nouvelle boutique Orlanda? Le quartier est inspirant, on y trouve une sélection plutôt atypique de marques de mode, de design, d’accessoires d’intérieur, de produits beauté, des pièces uniques et puis la collection privée d’Orlanda. Les designers présents sur les portants sont assez difficiles à trouver en Belgique ou même en Europe. Je pense à Missoni, Lemaire, Rejina Pyo, Sportmax, Barena, DoraTeymur, Mari Giudicelli, …

Quelle est ta définition du beau? De la fraîcheur naturelle…

 

Turbulence, press agency, www.turbulence.be
Orlanda, apartment boutique, orlanda.store, 45-47, Rue François Stroobant, 1050 Bruxelles