Chez Vanessa Aerts et Julien Renault

Design Mode

Elle, une perle qui fait des bijoux. Lui, un talent bossant dans le design. Incursion dans leur doux nid.

Par Laurent de Meyer. Photos Morgane Delfosse.

Expliquez-nous votre rencontre?

Vanessa : Ça a commencé comme un amour de vacances. Nous nous sommes rencontrés à la côte d’Azur, près de Fréjus. Julien était un ami de ma sœur. Il étudiait le Design d’abord à Paris puis en Suisse. Nous nous sommes installés ici dans notre petite maison toute proche de Bruxelles, il y a quatre ans.

Quels sont vos parcours? 

Vanessa : Venant d’une famille de restaurateur, j’ai donc été élevée avec le sens et l’esprit de création. Ne trouvant pas de bijoux à mon goût, j’ai étudié l’orfèvrerie, mais la pratique familiale a repris le dessus et j’ai décidé d’ouvrir moi aussi un restaurant. Jusqu’à ce que ma passion soit plus forte en 2009 et que je me décide à lancer ma premier collection de bijoux.

Julien :  Pour ma part, c’est peut être une suite de noms de designers qui résume aujourd’hui mes projets, expériences et collaborations: Silvain Willenz, Vincent Colet et aujourd’hui Alain Berteau ( Objekten et ABV). Mais aussi des projets personnels en design, une pratique croissante en photographie, des concours et des workshops à Hyères et ailleurs.

Et vos projets en cours?

Vanessa : L’été dernier, j’ai lancé avec Eloïse Bonehill (ma cousine) « Clay and Silver ». Sur un même lieu, un atelier céramique par Eloïse et un atelier bijoux par moi. Ce qui nous permet de créer des workshops, de réaliser des stages pour enfants pendant les vacances scolaires, des petites ventes ponctuelles. Cette union de nos ateliers, de nos énergies est une nouvelle aventure.

Julien : Je suis toujours très actif sur plusieurs fronts à la fois mais le processus du design industriel est long et tous les projets n’aboutissent pas. Aujourd’hui je fabrique et commercialise un luminaire dont chaque abat-jour (en plâtre) est unique par sa couleur. Je viens également de répondre à une étude de projet pour Eternum (marque belge de couverts). Et je poursuis ma collaboration avec Alain Berteau. Et last but not least, nous attendons un heureux événement.

Quels sont vos rendez-vous hebdomadaires, vos rituels?

Nous aimons essentiellement deux choses: les brocantes et les brunchs du dimanche en famille ; sucré, salé, copieux, le plus souvent à la maison.

Quels sont vos artistes de références?

Vanessa : En bijoux, personne ! Et c’est certainement parce que je ne trouvais rien à me mettre que j’ai voulu m’orienter vers cela.

Julien: Moi, il y en a beaucoup ! Jasper Morrison, Donald Judd, Alvar Aalto, Enzo Mari, Castiglioni, Chillida, le design suisse des années trente, Nathalie Dupasquier, …

Une addiction ?

Nous sommes très resto. On aime les croquettes crevettes du «Laboureur», «La belle équipe» et «Le tournant».