A Ka So

Mode News

On a flashé sur leur collection de sacs ultra légers en cuir. Mais pas que.
Zoom sur la nouvelle belle boutique de la marque belge Akaso.

Photos Nicolas Schimp & Philippe Vertriest.

Il y a donc les sacs. Ceux-ci valent la peine d’être touchés et pris en mains. D’une légèreté déconcertante, on a juste envie de les adopter illico presto dans notre quotidien souvent chargé. Philippe, le fondateur de la marque, nous explique que d’autres modèles vont très vite compléter la gamme, avec cette envie de vraiment devenir une marque de maroquinerie à part entière. “Il a fallu plus d’un an de recherches et d’échanges de prototypes avec l’atelier (qui pour la petite histoire bosse également les cuirs Dior) avant d’arborer un sac qui reste droit tout en étant léger.” Le voici dorénavant satisfait. Mais dans cette boutique de la Galerie du Roi, à l’angle de la rue des Petits Bouchers, on découvre également les imprimés d’une tribu d’Ethiopie appelée Kara. Il y a quelques années, Philippe, papa de deux filles d’origine éthiopienne, découvre un livre de body painting africain. De cette rencontre naît la vision Akaso de co-création réunissant artistes africains et créateurs belges. Le résultat est une collection de luxe abordable avec une touche ethnique contemporaine. Chaque imprimé de la collection a été dessiné par un artiste Kara – homme ou femme – ne travaillant que pour le label et rémunéré comme un styliste indépendant occidental. Le sweat, le tee-shirt ou le top est ensuite produit en Europe et présenté ici au sein de la lumineuse boutique. À découvrir.